Login
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

S'inscrire
Mot de passe oublié?
Newsletter
Navigation

Incontinence urinaire


En général

 


Qu'est-ce incontinence urinaire?

Quelles-en sont les causes?

Quand faut-il consulter un médecin?

Que pouvez-vous y faire vous-même?

       




Qu'est-ce l'incontinence urinaire?

L’incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d’urine. Une fuite d'urine involontaire peut survenir à tous les âges, aussi bien chez l'homme que chez la femme. Les personnes âgées et les femmes sont les plus touchées. 5 % des femmes âgés de 20 à 50 ans souffrent d'incontinence, alors que les hommes n'en sont que rarement atteints. Dès l'âge de 60 ans, environ 15% des femmes et 8% des hommes en souffrent. Au-delà des 80 ans, l'incontinence touche environ 30% des hommes et des femmes. 

Le contrôle de la vessie

Nos reins épurent l'organisme de ses déchets grâce à la production d'urine. L'urine est ensuite stockée dans la vessie. Lorsque la vessie est pleine survient l'envie d'uriner. L'urine est expulsée par l'urètre, qui est fermé par deux muscles du sphincter. Le sphincter interne s'ouvre automatiquement lorsque la vessie est pleine. Le sphincter externe nous permet de contrôler la miction. La vessie et l'urètre sont soutenus par le plancher pelvien, une sorte barrière construite de muscles, qui soutient le bassin et maintient la vessie en place.

 


Quelles en sont les causes?

Il existe plusieurs formes d'incontinence urinaire:

Incontinence par impériosité
Vous ressentez un besoin soudain d'uriner, vous ne pouvez pas vous retenir. Comme vous ne pouvez pas vous rendre aux toilettes en temps utile, vous perdez involontairement de petites ou grandes quantités d'urine. Dans les cas moins graves, ce besoin continu d'uriner est gênant, mais l'on peut encore se retenir. Dans le pire des cas ceci résulte en incontinence.

Cette forme d'incontinence est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Les femmes en souffrent surtout pendant et après la ménopause.

  • tensions psychologiques (besoin urgent d'uriner suite à des tensions);
  • rétrécissement du tractus urinaire;
  • consommation excessive d'alcool ou de café;
  • utilisation de certains médicaments.

En cas d'incontinence par impériosité sensorielle, la paroi vésicale est stimulée suite à une maladie:

  • infection de la vessie;
  • calculs de la vessie;
  • tumeurs.

Incontinence urinaire à l’effort.

Il s'agit de la fuite de petites quantités d’urine en raison d’une pression accrue dans l’abdomen, donc sur la vessie, causée par un effort physique, un accès de toux, un éternuement, un éclat de rire, etc. Les muscles du plancher pelvien doivent être affaiblis pour que ces situations provoquent des fuites d’urine. La fuite n’est pas nécessairement précédée d’une envie d’uriner. Les causes peuvent être:

  • surcharge pondérale;
  • grossesse ou accouchement difficile;
  • intervention chirurgicale au niveau de l'utérus ou du bas-ventre;
  • constipation chronique;
  • insuffisance de l'hormone oestrogène en ménopause ;
  • réduction de la force musculaire, à un âge plus élevé.
Il s’agit de la forme d’incontinence urinaire la plus fréquente chez les femmes. Chez les hommes, ce type d’incontinence peut apparaître à la suite d’une ablation partielle ou totale de la prostate.

Ceci résulte d’un trop-plein d’urine dans la vessie. Des urines s'échappent alors de façon incontrôlée. Ce trop-plein peut s’expliquer par un obstacle à la vidange de la vessie, par exemple, en conséquence d’un trouble de la prostate, la principale cause de ce type d’incontinence chez l’homme. Il peut aussi être dû à une incapacité de la vessie à se vider en raison d’une faiblesse du muscle de la vessie, qui a alors du mal à se contracter (par exemple, en raison du diabète ou d’une maladie neurologique).

Un rétrécissement de l'urètre peut être le résultat de:

  • une hypertrophie de la prostate.
  • gonflement dans les ovaires ou l'utérus.
  • prolapsus de la vessie (après la naissance ou de vieillesse).
  • calculs urinaires.

L'action de la paroi musculaire peut être réduite suite à/au:

  • diabète.
  • l'utilisation de certains médicaments (antidépresseurs, par exemple).
  • des muscles du plancher pelvien hyperactifs.

Incontinence fonctionnelle

Certains troubles physiques ou mentaux peuvent empêcher une personne de se rendre à temps aux toilettes. Par exemple chez les personnes plus âgées qui n'arrivent plus à se déplacer, chez les personnes qui souffrent de démence, en cas de dépression,… .

Incontinence neurologiques

La vessie ne peut plus être maîtrisée ou complètement vidée suite à une lésion cérébrale telle que la sclérose en plaques (MS) ou spina bifida.

 


Quand faut-il consulter un médecin?

Contactez votre médecin en cas de pertes d'urines involontaires. Celui-ci pourra en déterminer les causes et lancer le traitement adéquat.

 


Que pouvez-vous y faire vous-même?

  • Le choix d'un bon matériel d'incontinence de qualité est important. Ceux-ci sont disponibles en différents formats et niveaux différents d'absorption et éliminent les mauvaises odeurs.
  • Parfois, chez la femme, le port d'un tampon peut être utile lors de l'exercice physique. Celui-ci n'absorbe pas l'urine mais peut apporter une pression suffisante pour fermer la vessie. .  
  • Portez des vêtements faciles que vous pouvez rapidement ôter (sans boutons difficiles, fermetures rigides ou crochets)
  • Lorsque vous vous rendez à l'extérieur, demandez où se trouvent les toilettes.
  • Continuez à boire. Lorsque vous buvez trop peu, vos urines deviennent plus concentrées. Ceci peut provoquer une irritation de la vessie et la faire contracter. Les urines d'une personne qui boit suffisamment sont claires. Essayez de boire beaucoup quand vous êtes chez vous à la maison, et limitez-vous à moins lorsque vous vous rendez ailleurs.
  • La caféine, l'alcool et les boissons gazeuses sont des diurétiques, ces produits vous feront donc aller aux toilettes plus souvent.
  • Les fuites d'urine peuvent résulter d'une surcharge pondérale. Si vous êtes en surpoids, essayez de perdre du poids.
  • Fumer peut vous faire tousser. Une toux augmente la pression sur la vessie et peut donc provoquer des fuites d'urine.
  • Pliez les genoux lorsque vous voulez ramasser quelque chose.  Si vous vous inclinez vers l'avant, vous augmentez la pression sur votre vessie.
  • Évitez d'être constipé. La pression des mouvements de l'intestin sur la vessie peut conduire à ce que vous n'arriviez pas à bien vider la vessie lorsque vous allez aux toilettes. Un régime riche en fibres, boire beaucoup d'eau et de l'exercice régulier vous permettront d'aller à selle en douceur.
  • Une bonne hygiénique corporelle est importante. Lavez-vous régulièrement l'anus et les organes génitaux. Lorsque vous vous essuyez après avoir été aux toilettes, essuyez-vous toujours de l'arrière vers l'avant.
  • Une femme doit toujours aller aux toilettes pour vider la vessie après un rapport sexuel.
  • Lorsque vous allez aux toilettes pour uriner, prenez votre temps et soyez détendu. Ne resserrez pas vos muscles abdominaux et ne poussez pas. Urinez jusqu'à ce que votre vessie soit complètement vide. 
  • Asseyez-vous correctement sur votre toilette. Tenez le dos bien droit et veillez à ce que vos genoux forment un angle droit. 
  • Des exercices pour renforcer votre vessie peuvent réduire ou faire disparaître les symptômes. Pour renforcer votre vessie, essayez de vous retenir plus longtemps. Exercez-vous jusqu'à ce que vous arriviez à vous retenir trois à quatre heures. ( les exercices d'entraînement du périnée)
  • Suivez les conseils suivants:
  • Placez une chaise près de la toilette. Lorsque vous sentez que vous devez uriner, asseyez-vous d’abord sur la chaise, ensuite attendez d'aller aux toilettes jusqu'à ce que vous ne puissiez plus vous retenir.
  • Essayez de vous détendre. Concentrez-vous sur autre chose, par exemple sur votre respiration.
  • Essayez de vous détendre lorsque vous urinez. 
  • Exercez vos muscles du plancher pelvien pour augmenter le contrôle de votre vessie. (exercices d'entraînement du périnée)
  • Pour déterminer les causes de vos pertes d'urine, il peut être utile de tenir un journal dans lequel vous prenez note de vos symptômes. Ceci vous permettra de comprendre quand et dans quelles circonstances vous perdez vos urines.
 
 Demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien!